Kasuku | La création du monde a-t-elle été bien réussie ?
610
extravagance-template-default,single,single-extravagance,postid-610,ajax_leftright,page_not_loaded,boxed,,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

La création du monde a-t-elle été bien réussie ?

Le livre de la Genèse nous expose comment Dieu a créé le monde. Il a commencé par le ciel, la terre, les océans qu’il a peuplés d’oiseaux, d’animaux et de poissons. A la fin, il a créé l’homme, Adam, qu’il a installé au milieu d’un jardin merveilleux, le jardin d’Eden.
Mais très vite, il s’est rendu compte qu’il n’y avait personne pour faire la cuisine, la vaisselle et les enfants. Il a donc créé en vitesse Eve, une femme, pour lui tenir compagnie. Mais cela s’est fait apparemment dans la précipitation et le résultat n’a pas été vraiment parfait : entre autres choses, il lui a donné un goût et un désir irrésistibles pour tout ce qui est interdit ou fait grossir.
De plus, ce Dieu devait avoir un esprit un peu retors, voire sadique, car il a planté, sans raison apparente, un arbre interdit au milieu du Jardin d’Eden, ce qui n’était pas bien gentil. Evidemment, sur l’insistance d’Eve, ils ont mangé la pomme, tout comme, par la suite, la femme de Barbe bleue a utilisé la petite clé qu’elle ne devait pas prendre, comme la femme de Loth qui ne devait pas se retourner mais s’est retournée quand même, comme Elsa qui ne devait pas demander son nom à Lohengrin mais a fini par le lui demander ! Le cas d’Orphée est un peu différent : c’est lui qui ne devait pas se retourner en entraînant Eurydice hors des Enfers, mais cette dernière l’a tellement harcelé qu’il s’est finalement retourné, lui aussi.
Ce qui nous console tout de même de cette malfaçon féminine est que cela a permis à Béla Bartok, à Richard Wagner et à Christoph Willibald Gluck de nous offrir Barbe-bleue, Lohengrin et Orphée aux Enfers, de très beaux opéras.
Malheureusement ce petit travers féminin, qui finalement amuse et distrait bien les hommes, a sérieusement porté ombrage aux femmes. Pendant des siècles toutes les religions les ont mises à l’écart et leur ont fait porter la responsabilité des malheurs qui arrivent à l’homme ! Ce n’est évidemment pas juste.
Bien que l’Eglise catholique ait finalement concédé que la femme avait une âme, elle la tient toujours à l’écart et l’empêche d’accéder au sacerdoce. Les Musulmans obligent la femme à se voiler et restreignent son accès à l’éducation et, dans certains émirats, au permis de conduire. Les Juifs orthodoxes, de leur côté, réduisent leurs épouses à l’état de pondeuses et d’éleveuses d’enfants afin d’augmenter le cheptel des gens qui pensent « juste ».
Oui vraiment, c’est trop injuste !
 
Mais que fait donc Dieu aujourd’hui ?
On connait partiellement son emploi du temps : le vendredi, il écoute les prières des Musulmans, le samedi celles des Juifs et le dimanche, celles des Chrétiens. Mais les autres jours que fait-il ? Où est-il ?
La Nasa a soigneusement exploré tout le ciel et n’a rien trouvé. Le royaume des cieux n’est pas vraiment de ce côté là et Dieu doit donc habiter ailleurs. Quant à l’Enfer, les spéléologues, les mineurs et les foreurs de puits de pétrole n’ont rien trouvé non plus. L’Enfer serait donc plutôt à chercher du côté de la Corée du Nord, de la Syrie ou peut-être, plus près de nous, du côté des autorités fiscales françaises.
Pour avoir une chance de savoir où vraiment il est possible de rencontrer Dieu je pense que c’est plutôt au Forum de Davos qu’il faut aller. Il y a là la plupart des décideurs de la planète et ce n’est qu’avec eux qu’il peut éventuellement influencer l’évolution de l’Humanité.
Klaus Schwab, le maître de ce forum et dont le carnet d’adresses est constitué des personnes les plus influentes de la planète doit savoir certainement où et comment le contacter. Après avoir longuement sollicité M. Schwab pour qu’il m’accorde un entretien, il a accepté de me rencontrer et a été très attentif à mes préoccupations. Je voyais que ma question l’intriguait réellement et il a fini par m’avouer que, depuis quelques années, il avait remarqué un monsieur discret qui était toujours là, bien qu’il ne se souvenait pas vraiment s’il s’était formellement inscrit au Forum. Curieux, lui aussi, il me donna une invitation pour venir à Davos et me chargea de découvrir, si faire se peut, l’identité de ce mystérieux visiteur.
Je vais donc aller prochainement au Forum de Davos pour vérifier mon hypothèse et je vous ferai alors part de mes investigations.

Télécharger l'article