Kasuku | Les nouveaux prophètes sont verts
507
extravagance-template-default,single,single-extravagance,postid-507,ajax_leftright,page_not_loaded,boxed,,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Les nouveaux prophètes sont verts

Je me souviens des leçons de catéchisme au cours desquelles le chapelain nous racontait les histoires des prophètes qui se levaient du milieu du peuple et prophétisaient les catastrophes qui allaient s’abattre sur le peuple d’Israël parce qu’il n’avait pas suivi scrupuleusement les lois divines. Dans mes rêve, je me retrouvais à Sodome ou à Gomorrhe et je cherchais le salut dans la fuite et voyais avec terreur la malheureuse femme de Loth qui, s’étant retournée, avait été transformée en statue de sel.
Aujourd’hui, les nouveaux prophètes sont verts et, tout comme les anciens prophètes bibliques, ils nous menacent des pires maux si nous ne suivons pas leurs exigences au nom de leur nouveau dieu : La Planète.
Le bon vieux système de la culpabilisation au travers duquel les représentants des diverses religions ont si bien réussi à manipuler les hommes depuis plus de 2000 ans, a été repris avec succès par les défenseurs de l’orthodoxie écologique.
Personnellement, je tremble de peur en allumant une ampoule à incandescence, m’attendant à voir le feu du ciel me tomber sur la tête. Je vis donc dans la lumière triste et blafarde des nouvelles ampoules écologiques. Je prends des anxiolytiques chaque fois que j’utilise mon auto sinon l’angoisse me saisit à l’idée que je contribue à tuer la Planète. J’évite les choux et les légumineuses pour diminuer au maximum ma production personnelle de méthane. Je vénère Brigitte Bardot comme une nouvelle sainte grâce à qui les phoques peuvent enfin dormir en paix. Je grelotte stoïquement dans mon logis que je m’interdis de chauffer à plus de 17°. Je vais faire une dernière visite au glaciers des Alpes avant leur disparition, comme
s’il s’agissait d’une visite à un mourant qu’on va voir pour la dernière fois.
Je suis un fidèle de cette nouvelle religion universelle. J’écoute les sermons avec respect et j’obéis sans me poser de questions aux dix commandements des nouveaux prophètes :

  1. Je suis ton guide qui t’ai fait sortir de l’obscurantisme libéral. Tu honoreras la Planète et n’écouteras pas d’autres discours que celui du GIEC.
  2. Tu prendras conscience que tu es directement responsable du réchauffement de la planète.
  3. Tu ne te prosterneras pas devant les lobbies du pétrole, du charbon et de l’industrie nucléaire.
  4. Honore les énergies renouvelables.
  5. Honore les politiciens qui te proposent une transition énergétique au mépris de l’avis des électriciens.
  6. Tu respecteras les éoliennes qui sauveront la planète.
  7. Tu ne diras pas de mal des écologistes.
  8. Tu abandonneras ta voiture au profit des transports en commun.
  9. Tu ne convoiteras pas le quatre quatre de ton prochain.
  10. Tu voteras selon mes indications et n’écouteras pas les sirènes des autres partis.

Sous la houlette de mon bon berger, je bêle tranquillement dans les verts pâturages avec
beaucoup d’autres brebis. Mon salut est assuré.